1er juillet

Un être humain,
un serpent, un nuage.
Deux être humains, un seul nuage,
trois serpents.

Le ciel presque sans nuages,
et les rochers si clairement eux-mêmes
qu’on ne les voit que rarement.

Ici un jour cela s’inventa.

Qelle délicieuse contrée –
avec peu ah non voyons
avec aucun animal sauvage,
ni serpents, ni êtres humains,
ni rien.

Hans Faverey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s